intéressé?

contactez-nous

A la une
29-02-2016 -

La clc accueille une nouvelle fédération

 ...

Lire la suiteToutes les news

AVD est membre de

Vous envisagez un job complémentaire ou principal dans notre secteur, petit guide pratique* :

Le statut du Vendeur en Vente Directe

Le Vendeur intervient soit, en pleine indépendance, comme représentant contractuel de l'entreprise, soit, en qualité d'employé de l’entreprise, dans la mesure où le statut de salarié est souhaité et offert par ladite entreprise.

Vu la flexibilité, découlant du statut d'indépendant, c'est-à-dire du représentant contractuel, il est de loin le plus habituellement pratiqué, à la satisfaction des entreprises de Vente Directe et de leurs collaborateurs.

  1. Avantages :
    • Indépendance de tous les acteurs
    • Temps et horaires de prestations absolument flexibles et laissé à la discrétion des Vendeurs (activité à temps choisi)
    • Possibilité de gains financiers intéressants et importants proportionnels aux chiffres d'affaires réalisés
    • Charges administratives limitées - Possibilité d'activité complémentaire (conciliable avec une activité salariée normale à plein temps)
    • Pas d'investissements spécifiques exigés par les membres de l'AVD - Possibilité d'accès immédiat à l'activité rémunérée. Nombreuses opportunités d'épanouissement personnel.
  2. Sécurité sociale :
    • Protection sociale
    • Régime spécial disponible pour les Vendeurs indépendants ouvrant droit à :
      1. l'assurance légale maladie
      2. l'assurance légale assurance accidents
      3. l'assurance pension vieillesse et d'invalidité
    Procédures d'affiliation à la sécurité sociale faciles et rapides
    En fonction du chiffre d'affaires net individuel réalisé par le Vendeur, le régime de sécurité sociale peut être allégé et des cotisations réduites peuvent être obtenues, surtout en matière d'assurance légale de pension vieillesse et d'invalidité.
  3. Impôts :
    • Imposition individuelle en fonction des gains par simple déclaration d'impôts à présenter une fois par année par l'intéressé.
      Possibilité de déduction des frais réels justifiés.
    • Pour les Vendeurs travaillant sous le régime de commissionnement (et sans stock personnel), il n'existe pas les mêmes obligations spécifiques en matière de TVA que pour les acheteurs-revendeurs.
    • Régime forfaitaire
      Un régime forfaitaire, voire même d'exonération de la TVA, existe dans certains cas où le chiffre d'affaires ne dépasse pas 10.000,00 € par an.




* Le contenu de la présente est purement informatif et n'engage pas l'AVD a.s.b.l

Nos membres